Platini énervé par une sale rumeur de corruption

Platini énervé par une sale rumeur de corruption

Photo Icon Sport

Michel Platini n’a pas apprécié la rumeur lancée dimanche par le Sunday Times, le quotidien anglais laissant entendre que la Russie avait offert au président de l’UEFA un tableau signé Picasso afin qu’il appuie la candidature du pays à l’organisation du Mondial 2018. Pour Michel Platini, tout cela est bidon et il tient à le faire clairement savoir. « J'aimerais préciser que les allégations du Sunday Times sont totalement fictives et que ce journal reconnaît d'ailleurs lui-même ne détenir aucune preuve venant étayer cette rumeur ridicule. Cette affaire est maintenant entre les mains de mes conseillers juridiques pour d'éventuelles poursuites en diffamation », a clairement prévenu, à l’Agence France Presse, Michel Platini, agacé de voir son nom revenir régulièrement dans la presse anglaise au sujet de l’attribution du Mondial 2018 à la Russie et du Mondial 2022 au Qatar. Certains estiment que du côté anglais, on digère mal que le dossier déposé à l’époque par le Royaume-Uni soit recalé et que tout est désormais fait pour le faire payer aux instances du football, notamment en propageant des rumeurs.

Share