Mis au placard à Tottenham, Stambouli en a vu d'autres...

Mis au placard à Tottenham, Stambouli en a vu d'autres...

Photo Icon Sport

Une seule et unique apparition, soit 20 minutes de temps de jeu depuis le début de la saison en Premier League… C’est le bilan de Benjamin Stambouli, arrivé à Tottenham cet été en provenance de Montpellier. Pas de quoi démoraliser le fils d’Henri Stambouli, habitué à surmonter les obstacles depuis son plus jeune âge à cause d’un nom pas toujours facile à porter.

« Cela a longtemps été difficile pour moi parce que ma famille est connue en France, a raconté le milieu de 24 ans dans le London Evening Standard. Donc à chaque fois que je jouais, les gens disaient : « c’est le fils d’Henri Stambouli, c’est peut-être pour ça qu’il est là ». Je devais faire mieux que mes coéquipiers parce que je devais montrer aux gens que j’étais là parce que je le méritais, et non pas parce que mon père avait fait jouer ses contacts. (…) Cela n’a pas toujours été facile mais cela vous rend plus fort en grandissant. (…) J’ai toujours eu le football dans le sens et j’ai toujours su que je voulais en faire mon métier, ma famille ne m’a jamais forcé. » En difficulté en Angleterre, le joueur acheté pour environ cinq millions d’euros devra de nouveau se débrouiller seul pour convaincre Mauricio Pochettino.

Share