Le Barça crie à l'injustice...mais s'en fout

Le Barça crie à l'injustice...mais s'en fout

Photo Icon Sport

Le FC Barcelone a appris ce mardi que le Tribunal Arbitral du Sport avait décidé de donner raison à la FIFA, laquelle avait interdit de recrutement le club catalan pendant deux périodes de mercato en raison d’une infraction commise pendant plusieurs saisons concernant la signature de jeunes joueurs. Pour le président du Barça, cette sanction est anormale et Josep Maria Bartomeu a annoncé qu’il allait tenter de changer les choses. Mais en même temps, le président du FC Barcelone affirme que cela ne pénalisera pas son équipe.

« Une grande injustice a été commise aujourd'hui. Une injustice pour le Barça, pour tous les enfants et familles touchés par cette décision, pour les socios de notre club et pour le monde du football en général. Nous avons toujours dit que la sanction de la FIFA nous semblait disproportionnée. La décision du TAS de donner raison à la FIFA n'est pas bonne pour nous, et elle ne respecte aucune logique sportive. La FIFA et son président doivent protéger le monde du football, et avec des décisions comme celle-ci, ils s'en éloignent. Nous ne nous sentons pas soutenus et protégés comme cela devrait être le cas. L'application stricte d'une loi mal rédigée a pris le dessus sur l'esprit de cette loi. Un précédent a été créé qui n'est pas bon pour le monde du football et l'image du Club a été touchée. J'annonce dès aujourd'hui que le Barça, et moi en tête, luttera pour changer cette loi et l'améliorer J'espère que la FIFA aura le bon sens de réécrire cette loi, et qu'aucun autre club du monde ne sera victime de cette injustice Je peux toutefois garantir que cette sanction ne met pas en danger le projet sportif de la Masia Et je suis optimiste. D'une part, nous avons une équipe réserve pleine de qualités pour aider l'équipe première. D'une autre, les renforts qui sont arrivés l'été dernier nous permettrons de continuer à lutter dans toutes les compétitions jusqu'à la fin de la sanction », a expliqué le patron du FC Barcelone, finalement pas si effondré que cela. 

Share