Chez les Mourinho, c'est maman qui décide...

Chez les Mourinho, c'est maman qui décide...

Photo Icon Sport

Revenu cette saison à Chelsea, José Mourinho demeure très apprécié outre-Manche où son style de jeu, son art du « mind-game » et sa capacité de management d’un effectif est reconnu de tous. S’il a au moins autant d’admirateurs que de critiques, son nom a souvent été évoqué pour prendre les commandes de la sélection anglaise, et surtout en 2007 pour prendre la succession de Steve McClaren. Mais sa femme en avait décidé autrement.

« Je ne peux pas attendre une grande compétition pendant deux ans. Je ne peux pas passer deux ans à jouer contre le Kazakhstan ou Saint-Marin. Lampard, Terry, Cole, tout le monde me disait : Viens, viens, tous ceux des autres clubs veulent que tu le fasses. Les gars de Manchester United nous appellent pour nous dire : dites à votre entraîneur qu'on veut qu'il le fasse. Beaucoup de choses me poussaient à le faire et c'est pourquoi j'ai été aussi près de dire oui, mais ma femme avait raison. Il y a sept ans, ce n'était pas un travail pour moi et je ne pense pas que ce le sera non plus dans les sept ans qui viennent. Peut-être dans quinze ans, mais pas dans sept. C'était la bonne décision. Ma femme avait raison. Elle m'a dit de ne pas le prendre » a déclaré l’ex entraîneur du Real Madrid, qui a visiblement une conseillère très précieuse pour sa carrière à ses cotés.

Share