Perte des droits anglais, comment Canal+ s'est fait avoir !

Perte des droits anglais, comment Canal+ s'est fait avoir !

Photo Icon Sport

Pour la première fois depuis le début des années 2000, Canal+ a perdu les droits télés de la Premier League, l’un de ses programmes phare avec la Ligue des Champions et la Ligue 1.

Un véritable coup dur pour la chaine cryptée qui était en réunion de crise ce jeudi après-midi, après l’annonce de la victoire d’Altice dans ce dossier. Un retournement de situation que les dirigeants de Canal n’ont clairement pas vu venir. Tout simplement parce que, selon Le Parisien, Vincent Bolloré, nouveau patron très critiqué mais intouchable de Canal+, avait conclu un pacte de « non-agression » avec Bein SPORTS pour ne pas faire de surenchère et conserver les droits télés de la Premier League. Si la chaine qatarie a tenu parole, l’arrivée d’Altice a totalement surpris Canal, dont l’offre a été balayée. Selon Les Echos, Canal+, qui proposait 189 ME sur les trois dernières années, aurait effectué une offre sensiblement équivalente, soit très loin des 300 ME balancés par la société des télécoms et médias qui comprend notamment Numéricable, SFR, Ma Chaine Sport. Canal+, qui n’a donc rien vu venir, n’a même pas pu effectuer une offre améliorée pour se défendre, et pourrait désormais fermer Canal+ Sport, avec le départ de nombreux journalistes sportifs, comme ce fut le cas lors de la perte des droits de la NBA par exemple. Ironie de l'histoire, certains matchs du championnat anglais pourraient n'être disponibles qu'aux abonnés Numéricable-SFR. SFR, qui a été rappelons-le vendu en 2014 par Vivendi, dont Bolloré est le PDG, à... Altice. 

Share