L’Angleterre c’est fou, l’aveu de Mourinho

L’Angleterre c’est fou, l’aveu de Mourinho

Photo Icon Sport

Des stades pleins, de l’ambiance, des joueurs parmi les meilleurs du monde, des buts et des équipes qui ne lâchent rien, ce week-end aura été une formidable publicité pour la Premier League. Le spectacle a une nouvelle fois été au rendez-vous, et malgré le nul concédé à City alors que son équipe menait et était en supériorité numérique, José Mourinho a avoué que l’émotion de ce football anglais l’avait subjuguée. 

« On gagnait mais les adversaires ont eu une réaction fantastique et tout donné pour égaliser. Quand le match bascule dans l'émotion, les statistiques ne comptent plus. Quand c'est tactique, si. Après notre but, on semblait avoir le contrôle, on touche le poteau. Mais ils égalisent et ils deviennent psychologiquement plus forts que nous. Le nul est juste. L'Angleterre, ce n'est pas juste différent, c'est fou. Chelsea gagne 6-3 à Everton, MU perd 5-3 à Leicester après avoir mené 3-1. Même à 0-0 c'était déjà un grand match entre nous. (à propos de Lampard) Quand un joueur quitte un club pour un adversaire direct, il n'est pas en vacances. Il est là pour battre son ancien club, celui de son cœur. C'est la nature du foot. J'ai aimé mon équipe aujourd'hui. On a fait une erreur et on a été puni », a expliqué l’entraineur de Chelsea, rejoint au score par un but de Lampard, qui vient de quitter le club après 13 ans de bons et loyaux services. 

Share