Anigo rêve de voir Thauvin faire une Ben Arfa

Anigo rêve de voir Thauvin faire une Ben Arfa

Photo Icon Sport

Ancien directeur sportif et responsable du recrutement à l’OM, José Anigo avait fait un énorme forcing pour recruter Florian Thauvin alors qu’il devait arriver à Lille en 2013.

Le dirigeant olympien avait alors lâché quatre fois plus que la somme déboursée par le LOSC pour le faire venir de Bastia, afin de récupérer l’ailier international espoirs. Un pari qui n’a pas forcément été payant en deux saisons avec l’OM, où son irrégularité aura été sa marque de fabrique, malgré des qualités évidentes et la confiance absolue de Marcelo Bielsa en ses qualités. Mais cette aventure sur la Canebière garde forcément un goût amer puisque Thauvin a été vendu à Newcastle au mois d’août, où il ne joue désormais plus et a clairement déçu son entraineur, qui ne s’est pas privé de le faire savoir. Pourtant, José Anigo a pris la parole dans France Football pour défendre son ancien protégé, assurant que le talent était bien présent, et qu’il finirait pas exploser. L’ancien coach de l’OM en a profité pour tordre le coup à l’idée que Thauvin était un joueur ingérable. 

« Ça fait partie des gros malentendus que le milieu aime bien faire circuler. De ces raccourcis pratiques mais complètement à côté de la plaque. Non, Flo Thauvin n’est pas le petit prétentieux écervelé que beaucoup décrivent ! Il est même tout le contraire de ça. C’est vraiment un garçon attachant et respectueux… à la condition de sentir en face le même respect. Rien de très anormal, non ? (…). 
Si c’était à refaire, je reprendrais tous les jours Flo à l’OM car je reste persuadé qu’il a un sacré talent et qu’il fait partie de ces joueurs capables de te faire gagner un match sur un seul geste de classe. Sans doute n’a-t-il pas encore tout à fait trouvé sa position sur le terrain. Mais si un entraîneur comme Bielsa l’a toujours défendu, ce n’est pas seulement pour ses beaux yeux, non ? Ça veut aussi dire qu’il a vu en lui le potentiel énorme. Sans doute Flo aurait-il dû insister une année de plus à l’OM. Partir, c’était un peu fuir.
J’ai envie de lui dire : «Accroche-toi et fonce ! T’as largement les moyens de t’imposer en Premier League ! Et suffisamment de caractère et de personnalité pour t’en sortir.» A lui de suivre l’exemple d’un Hatem Ben Arfa qui a beaucoup souffert et a été pas mal trimballé avant de se poser et de s’éclater. C’est tout le mal que je souhaite à Flo : redevenir le si beau joueur que tout le monde rêvait d’avoir quand il était à Bastia, imprévisible et culotté », a demandé José Anigo, pour qui Florian Thauvin finira pas trouver sa voie, même si pour l’heure, il est obligé de rester à Newcastle cette saison après avoir déjà connu déjà deux clubs. 

Share