La France victorieuse et qualifiée, mais...

La France victorieuse et qualifiée, mais...

Photo Icon Sport

En battant difficilement l'Albanie (2-0), la France est qualifiée pour les 8es de finale de l'Euro 2016. Mais il faudra tout de même faire mieux si les Bleus veulent aller au bout.

Face à l'équipe à priori la plus faible de son groupe, la France pensait bien pouvoir rapidement faire la différence dans un Vélodrome bouillant comme à ses plus belles heures. Mais dès le coup d'envoi, l'Albanie allait démontrer qu'elle n'était pas là pour servir de faire-valoir aux Bleus. A l'exception d'un superbe geste technique de Coman, au bord de la ligne de touche, la première période était ennuyeuse, les Bleus étant très mal inspirés et même secoués dans les ultimes minutes.

Et dès la reprise, après que Martial ait cédé sa place à Pogba, on n'était pas loin de vivre un coup de théâtre, Memushaj voyant sa tête plongeante repoussée par le poteau de Lloris (53e). C'était un électrochoc qui incitait Deschamps à remplacer Coman par Griezmann (68e). Une minute plus tard, sur un centre d'Evra, Giroud sautait plus haut que tout le monde, mais sa reprise de la tête touchait le poteau du gardien albanais, largement battu (69e).

La France commençait tout de même à presser de plus en plus, Gignac entrant à la place de Giroud pour apporter du sang neuf (77e). Il commençait à y avoir très clairement le feu devant le but de l'Albanie, désormais regroupé en défense afin de tenir ce point synonyme d'espoir pour la qualification. Mais à l'ultime minute, sur un service de Rami, c'est Griezmann, critiqué contre la Roumanie, qui soulageait la France en trouvant le chemin des filets, qualifiant par la même occasion les Bleus pour les huitièmes de finale (1-0, 90e). Et à l'ultime seconde, Payet doublait la mise et mettait un terme au maigre suspense (2-0, 90e+5). Et s'il est tout de même évident que le doute n'est pas levé, cette équipe de France a tout de même du coeur.

Share