Euro 2016 : La Belgique remercie la presse de l'avoir taillée

Euro 2016 : La Belgique remercie la presse de l'avoir taillée

Photo Icon Sport

Après la rassurante victoire de son équipe belge contre l’Irlande (3-0), Marc Wilmots a tenu à glisser un petit tacle envers la presse du plat pays, qui n’a pas été tendre en ce début d’Euro 2016...

La Belgique est arrivée à l’Euro avec un statut d’outsider. Première nation européenne au classement FIFA, la sélection belge est en France avec de grands objectifs. Mais lors de leur premier match dans la compétition continentale contre l’Italie, les choses ne s’étaient pas déroulées comme prévues avec une défaite 0-2. Après ce revers contre une étonnante sélection italienne, la presse était tombée sur la troupe à Marc Wilmots... Mais ce samedi, les Diables Rouges ont réagi en remportant facilement leur second match contre l’Irlande (3-0). En conférence de presse d’après-match, le sélectionneur belge a profité de ce succès pour régler ses comptes avec les journalistes.

« Nous venons de vivre quatre ans de succès, et à la première défaite venue face à l'Italie, tout est oublié. C'est de la manipulation. On a des superbes supporters. Mais certains veulent les mener sur un mauvais chemin. On donne au peuple de fausses idées. Les critiques, je vis avec. À part la mort, rien ne peut m'énerver. Je fais ce job avec beaucoup de plaisir. Les gens négatifs ne m'intéressent pas. Se faire tailler dans la presse, moi, j'y suis habitué, mais les gamins pas des masses. Ils ont vingt-cinq, vingt-six ans et c'est la première fois qu'ils ramassent comme ça. Ils se sont demandés ce qui arrivait. Ils avaient un genou à terre, se sont pris un uppercut, mais on a discuté de cela avec le staff et c'est bien, ça réveille ! », a déclaré Marc Wilmots, qui a donc su se servir des critiques après le premier rendez-vous manqué avec l’Euro 2016 pour remobiliser ses joueurs.

Share