Euro 2016 : Il fallait bien un Grigri pour éviter le piège irlandais

Euro 2016 : Il fallait bien un Grigri pour éviter le piège irlandais

Photo Icon Sport

L’équipe de France a validé son billet pour les quarts de finale en venant à bout de l’Irlande (2-1), ce dimanche à Lyon. Un doublé de Griezmann a permis d’effacer un début de match cauchemardesque avec un but irlandais dès la 2e minute.

Pour ce premier match couperet de la compétition, les Bleus ne pouvaient pas connaître pire début. On jouait depuis à peine une minute que Rami glissait sur un centre, laissant filer le ballon derrière lui, et Pogba, défendant maladroitement, faisait faute sur Long pour un pénalty. Avec le poteau, Brady le transformait pour mettre les Tricolores dans une situation catastrophique (0-1, 2e). Immédiatement, les Français partaient à l’assaut du but de Randolph. Mais entre les coups de pied arrêtés qui terminaient toujours dans ses gants, et les incroyables gains de temps et blessures à répétition des Irlandais, la première période passait vite sans que les Bleus ne trouvent la faille. Une dernière partie de billard dans la surface des Verts ne permettait pas à Payet puis Griezmann de trouver la faille (45e).

A la pause, Coman remplaçait un Kanté averti, pour un repositionnement de Pogba et Matuidi rapidement payant. Les Bleus étouffaient leurs adversaires et campaient dans les 20 dernières mètres adverses. Juste après une frappe de Matuidi détournée par Randolph (56e), Griezmann trouvait l’ouverture d’une tête bien placée sur un centre de Sagna (1-1, 58e). La France était délivrée, et sur une offrande de la tête de Giroud, Griezmann inscrivait un doublé salvateur dans son face à face avec Randolph (2-1, 61e). C’est encore sur un service de Giroud que Griezmann obtenait le carton rouge logique de Duffy, qui le fauchait par derrière alors qu’il allait entrer dans la surface de réparation (66e). La fin de match était donc beaucoup plus tranquille, même si Gignac manquait deux grosses occasions de faire gonfler le score. Après une grosse frayeur en première période, les Bleus assurent tout de même l’essentiel avec cette qualification pour les quarts de finale, contre l’Angleterre ou l’Islande.

 

Share