Anigo à la place de Furlan ? C'est pas demain la veille

Anigo à la place de Furlan ? C'est pas demain la veille

Photo Icon Sport

Suite à la défaite de Troyes contre l'Olympique Lyonnais, la rumeur faisait de José Anigo le nouvel entraîneur de l'ESTAC en lieu et place de Jean-Marc Furlan. Ce dernier avait lancé après le match qu'il ne s'opposerait pas à une solution permettant de sauver le club, ce qui avait évidemment étayé la thèse d'une possible mise à l'écart. Mais, même si Troyes est lanterne rouge, le président du champion de France de Ligue 2 en titre n'a pas l'intention de limoger Furlan et a tenu à le faire savoir. « Un choc psychologique ? Je crois plutôt à l’inverse à cette heure-ci, quand on voit comment se comporte le groupe. Jean-Marc Furlan sera toujours sur le banc à Lorient et son avenir n’est pas lié à ce match. On a eu des désaccords mais c’est d’être toujours d’accord qui serait malsain. A lui de surmonter la situation, il a surtout besoin de soutien et il en a. On a largement le niveau de quatre, cinq clubs, on rebondira tous ensemble ou pas du tout », a prévenu Daniel Masoni, histoire de faire baisser un peu la pression autour d’un club qui est quand même dans le dur.

Share