Romeyer a 60.000 raisons d’être en colère à l’ASSE

Romeyer a 60.000 raisons d’être en colère à l’ASSE

Photo Icon Sport

Ce jeudi soir, l’AS Saint-Etienne est passée à la caisse en commission de discipline. Pour les fumigènes déployés contre Lyon, le club stéphanois a écopé de 15.000 euros d’amende, avant d’en prendre 45.000 supplémentaires pour ce même comportement face à Bastia (photo). Et les incidents face au PSG en Coupe de la Ligue n’ont pas encore été jugés. Interrogé sur France Bleu Loire, Roland Romeyer n’a pas caché son ras-le-bol devant la multiplication de ces amendes, déplorant que les clubs soient toujours obligés de payer pour les comportements incorrects de quelques supporters. 

« 60.000 euros à payer. C’est facile quand on est une commission de discipline de dire que le club est responsable et qu’il faut payer. C’est indécent. Je ne suis pas content de mettre cet argent à la poubelle, je préfère me servir de cet argent pour faire progresser le club. Maintenant, il y a des lois républicaines, des règlements, et effectivement, si cela n’est pas respecté, il y a des sanctions. Ce que je regrette, c’est que celui qui est sanctionné, c’est toujours le club puisqu’on parle d’amende, et donc argent, mais cela aurait pu être plus grave car on a évoqué du huis clos, c’est à dire un préjudice sportif et financier », a expliqué le président de l’ASSE, qui sait que le menace du huis-clos partiel de Geoffroy-Guichard plane au-dessus de sa tête presque en permanence. 

Share