Quand Gradel avoue qu'il n'est pas fâché de rater un peno

Quand Gradel avoue qu'il n'est pas fâché de rater un peno

Photo Icon Sport

Auteur du but qui avait permis à l’AS Saint-Etienne de revenir à égalité face à Lille, Max-Alain Gradel a eu une chance de donner la victoire aux Verts en tirant un penalty consécutif à une faute de Souaré sur Hamouma dans la surface en fin de match. Mais, dans l’exercice l’attaquant de l’ASSE butait sur le gardien de but nordiste, un des spécialistes du genre. Au moment de commenter cet échec, Max-Alain Gradel n’était pas si déçu que cela, estimant qu’il n’avait rien raté, mais que c’est Vincent Enyeama avait juste été très fort. « Mon pénalty est très bien tiré, mais en face de moi, j’ai un très grand gardien qui va la chercher. Un gardien comme Vincent Enyeama, je préfère que ce soit lui qui l’arrête. Il fait un bel arrêt, je n’ai pas grand-chose à me reprocher », confiait l’attaquant de l’AS Saint-Etienne, qui peut quand même avoir des regrets, car les trois points de la victoire auraient été très utiles pour des Verts en quête d’une place sur le podium. Le LOSC et son gardien de but en ont voulu autrement.

Share