Monsoreau fait payer une lourde addition à l’ASSE

Monsoreau fait payer une lourde addition à l’ASSE

Photo Icon Sport

A l’issue d’une procédure juridique devant les Prud’hommes de Saint-Etienne, l’ASSE a été condamnée à verser un total de 600.000 euros à son ancien joueur Sylvain Monsoreau. Celui-ci avait disparu de la circulation au début de la saison 2011-12, étant relégué avec un groupe réserve, rayé de l’effectif puis convoqué à un entretien de licenciement pour faute grave afin de négocier à l’amiable son départ, un an avant la fin de son contrat. Le tribunal a reconnu le club stéphanois coupable de plusieurs manquements, ordonnant aux Verts de verser 600.000 euros à l’ancien joueur de Sochaux et de Monaco sous les titres de rappels de salaire, indemnités de congés, dommages et intérêts pour le préjudice professionnel et moral. Un harcèlement moral a même été reconnu par la Cour : « la société ASSE Loire l'a mis à l'écart du club par les procédés ci dessus retenus, absence de participation aux matchs, éviction des documents du club, mais établit par ailleurs qu'elle a adopté à son encontre des agissements répétés, de nature à présumer l'existence d'un harcèlement moral (convocation à un entretien préalable pour rupture de son contrat pour faute grave, proposition de transiger lors de cet entretien, retenues sur salaires injustifiées, interviews susceptibles de nuire à son image, affectation dans le groupe 2) ». 

Share