Le lapin Duracell de l’ASSE fatigue ses coéquipiers

Le lapin Duracell de l’ASSE fatigue ses coéquipiers

Photo Icon Sport

Invité à passer un message à l’un de ses coéquipiers à l’AS Saint-Etienne, Valentin Eysseric s’est adressé à Vincent Pajot, avec une demande assez particulière.

Arrivé libre cet été en provenance de Rennes, Vincent Pajot n’est pas la recrue de l’AS Saint-Etienne la plus en vue depuis le début de la saison. Et pourtant, l’ancien international Espoirs français ne passe pas suffisamment inaperçu aux yeux de ses coéquipiers, à l’image de Valentin Eysseric, qui a tenu à calmer l’enthousiasme de l’infatigable milieu de terrain. 

« Vincent Pajot. Je l’ai surnommé la pile, a raconté l’ex-Niçois à France Football. J’ai envie de lui dire d’arrêter de courir partout et de dézoner sur le terrain parce que parfois ça peut être fatiguant (il explose de rire). C’est quelqu’un qui court partout, j’ai rarement vu ça. Je lui dirais donc de courir quand il le faut mais pas tout le temps comme un foufou. C’est une pile qui ne se décharge jamais en fait ! » Il faut dire qu’avec ses trois titularisations en championnat cette saison, Pajot a le temps de recharger ses batteries.

Share