Le butin surréaliste des policiers italiens auprès des supporters de l’ASSE

Le butin surréaliste des policiers italiens auprès des supporters de l’ASSE

Photo CDS.it

Ce jeudi, les supporters de l’AS Saint-Etienne ont fait du bruit au Stade Olympique, montrant qu’ils continuaient de soutenir leur équipe en force aux quatre coins de l’Europe.

Pourtant, le voyage n’a pas été simple pour les supporters venus en bus depuis le Forez, avec de nombreux problèmes avec les forces de l’ordre italiennes, et même cinq personnes emprisonnés (une a depuis été relaxée) pour des détentions d’armes. Il faut dire que les fouilles ont été plutôt fructueuses dans les différents bus, puis à l’entrée du stade, ce qui n’a pas empêché les supporters de l’ASSE d’allumer quelques fumigènes au stade Olympique. Dans les bus ou sur les supporters, les policiers ont trouvé, selon les images du Corriere dello Sport, outre près d'un millier de cannettes de bière (!), des boules de pétanque, des crans d’arrêt, des fumigènes, des pétards et des tournevis. Mais pour les cinq supporters arrêtés à l’entrée du stade, leur passage devant le juge a permis de révéler ce qu’ils avaient sur eux, et c’est un petit arsenal de guerre. Des bombes agricoles, des maillets en bois, un jerrican d’essence pour faire des cocktails molotov, des billes en métal pour briser les casques des CRS, des sprays au poivre, des lacrymogènes, des couteaux et pour finir des autocollants "Mort à Lyon". Un « butin » qui explique pourquoi quatre des cinq « supporters » étaient encore en prison ce samedi soir a précisé la justice italienne dans des propos relayés par les médias italiens.

Share