La Chine du pipeau ? L'ASSE pense que c'est gagné au mercato

La Chine du pipeau ? L'ASSE pense que c'est gagné au mercato

Photo Icon Sport

Alexander Soderlund et ses agents étaient venus lundi à Saint-Etienne, mais après une visite des installations et une rencontre avec le staff, l’attaquant norvégien était reparti à Rosenborg sans rien dire. Alors que tout semblait être OK, des rumeurs affirmaient alors qu’Alexander Soderlund et son club avaient reçu une grosse offre venue d’un club chinois. Mais, à priori, la presse norvégienne affirme désormais que cette proposition chinoise est une manoeuvre pour essayer de susciter de l’intérêt pour Alexander Soderlund et éventuellement faire monter son prix. Pas de quoi inquiéter les dirigeants de l’ASSE, lesquels pensent avoir la main dans ce dossier, mais rappellent qu’aucune signature ne peut intervenir avant l’ouverture officielle du mercato d’hiver.

« Nous l’avons vu à l’oeuvre contre nous, son profil plaît au coach. Nous ne partons pas dans l’inconnu, nous avons discuté avec nos joueurs qui l’ont affronté. Nous nous sommes renseignés auprès de Kvarme, nous entretenons d’excellentes relations avec les dirigeants de Rosenborg. Les joueurs norvégiens ont une excellente mentalité qui correspond à nos valeurs. Pour l’heure, il n’y a aucun engagement. De toute manière, on ne peut signer aucun document avant le 2 janvier. Je n’ai rien d’autre à ajouter », a précisé, dans Le Progrès, Roland Romeyer, alors que l’attaquant norvégien aurait confié à ses proches qu’il allait effectivement mettre le cap vers l’AS Saint-Etienne, ayant choisi définitivement de porter le célèbre maillot des Verts. La Chine attendra.

Share