L'incroyable anecdote sur Loulou Nicollin et l'ASSE

L'incroyable anecdote sur Loulou Nicollin et l'ASSE

Photo Icon Sport

Ce n’est pas un secret, Louis Nicollin n’aime pas Roland Romeyer, et la réciproque est vraie. Après des insultes du premier, qui avait lancé, au détour d’une polémique au sujet des papiers de Vitorino Hilton, un « Saint-Étienne est un ramassis de bons à rien (…) Ce Romeyer, qui ne ressemble à rien, c'est infâme », Roland Romeyer avait fait condamner son homologue de Montpellier.

Ce que l’on sait moins, c’est que dans son incroyable musée du sport, qui est probablement unique au monde, Louis Nicollin a une importante collection issue de l’AS Saint-Etienne, qui rêverait probablement de l’avoir dans son propre musée. Mais ce ne sera jamais le cas. Selon l’Equipe, c’est Roger Rocher, ancien président mythique des Verts décédé en 1997, qui juste avant de mourir a donné de très nombreux objets liés à l’histoire de l’ASSE, en exigeant de Loulou Nicollin qu’il s’engage à ne jamais donner ces reliques aux Verts, Rocher étant fâché depuis la fameuse affaire de la caisse noire. Ce que le président de Montpellier a accepté. Parmi ces pièces de musée, on trouve notamment un rapport réalisé par Ivan Curkovic. « La moitié est écrit à la main, l'autre à la machine. C'est une sorte d'audit que Roger avait demandé à Curko sur l'ASSE et son avenir, les joueurs à garder, à ne pas garder. Garonnaire, Herbin, etc. C'est bon, il y a des trucs », explique Louis Nicollin dans le quotidien sportif.

Share