L'ASSE retourne sa veste sur Van Wolfswinkel

L'ASSE retourne sa veste sur Van Wolfswinkel

Photo Icon Sport

« Pour l’instant, je reste sur ma faim, comme tous les supporters », avait lâché Bernard Caïazzo le mois dernier au sujet de Ricky van Wolfswinkel (25 ans). Il faut dire que l’attaquant prêté par Norwich n’a pas montré les qualités de buteur qu’on lui prêtait à son arrivée cet été. De quoi agacer le président du comité de surveillance de l’ASSE, qui a pourtant changé d’avis au sujet de sa recrue venue remplacée Brandao.

« Ce joueur ce n’est pas Brandao. C’est un joueur de mouvements, de déplacements, qui a une grande intelligence de jeu mais pas le même style que le Brésilien, a décrit le dirigeant stéphanois sur RMC. Il y a un travail à faire avec lui à l’entraînement. Le problème, c’est qu’on joue tous les trois jours et que nous n’avons pas le temps de le faire. (…) Je pense que le coach a bien joué le coup en le prenant. Il y a un travail à effectuer et on voit qu’il prend ses marques et de plus en plus confiance. Vous savez, ce n’est pas simple de débarquer en Ligue 1 pour un étranger. En plus, il a dû digérer son déménagement, la naissance de son bébé, le fait de jouer tous les trois jours… Je pense qu’il peut réussir. Mais aujourd’hui, on n’a pas encore trouvé le gros buteur qui peut tout changer. » Autrement dit, après avoir marqué le but de l'égalisation dimanche contre Monaco (1-1), Van Wolfswinkel est sur la bonne voie mais ne vaut pas encore l’option d’achat de son prêt fixée à six millions d’euros.

Share