L'ASSE reçoit une leçon de la légende Hervé Revelli

L'ASSE reçoit une leçon de la légende Hervé Revelli

Photo Icon Sport

Du haut de ses 212 buts marqués lors de ses deux passages à l’AS Saint-Etienne entre 1966 et 1971, puis entre 1973 et 1978, Hervé Revelli est le meilleur buteur des Verts et lorsqu’il évoque le passage à vide de l’attaque stéphanoise il mérite qu’on l’écoute. Âgé de 68 ans, mais toujours fan de l’ASSE, le frère ainé de Patrick Revelli estime que les attaquants de l’AS Saint-Etienne doivent travailler beaucoup plus, mais surtout que c’est la totalité du groupe de Christophe Galtier qui doit se sentir concernée par cette panne offensive actuelle. Et Hervé Revelli de vider son sac dans le Progrès.

« Je rejoins ce que dit Robby, il s’agit d’un problème collectif que l’on peut corriger par un travail assidu à l’entraînement. A mon époque, on attaquait et on défendait ensemble. Il n’y a pas suffisamment de présence, de soutien, dans la surface. C’est évident, fait remarquer Hervé Revelli, qui est estime que les Verts n’ont pas réellement d’excuse valable. On évoque les blessures d’Erding ou Hamouma. C’est un fait, mais on doit savoir composer sans eux ou n’importe quel autre élément. Des blessures, il y en a toujours eu et il y en aura toujours. Van Wolfswinkel se cherche sans doute un peu. Il recule trop, c’est typique des avants-centres qui ne sont pas en confiance, alors qu’il devrait évoluer constamment en pointe (…) Le buteur possède un don, mais s’il n’y ajoute pas le travail et le plaisir dans le travail même, il n’arrive à rien. »

Un constat évidemment pas très tendre, mais de la part d’Hervé Revelli il s’agit plus d’aider son club de coeur plutôt que de critiquer pour le plaisir les attaquants de l’AS Saint-Etienne, lesquels savent ce que le Peuple Vert attend désormais d’eux.

Share