L'ASSE prend position dans un épineux dossier

L'ASSE prend position dans un épineux dossier

Photo Icon Sport

C’est l’un des dossiers qui risque de revenir sur la table de la Ligue de Football Professionnel, du syndical Première Ligue et de l’UNFP, faut-il oui ou non ramener la Ligue 1 à 18 clubs ? Influent au sein des instances du football, Bernard Caïazzo semblait militer dans le camps de ceux qui étaient favorables à cette réduction de l’effectif en L1, mais finalement le président du Conseil de surveillance de l’ASSE a indiqué dans Le Progrès que les Verts étaient pour une Ligue 1 à 20 clubs, mais avec une très grosse aide pour les clubs qui seraient relégués, afin qu’ils ne sombrent pas. Une idée « piquée » à la Premier League qui a déjà mis cela en place depuis longtemps.

« Nous sommes pour le maintien à vingt clubs car les risques de descentes sont moindres. Nous acceptions de discuter d’un championnat à 18 aux seules conditions de revoir le système des montées et des descentes et d’une indemnité de descente de 20 millions d’euros durant deux saisons, explique Bernard Caïazzo, qui cite l’exemple de l’ASSE pour justifier sa position. Notre budget tournait autour d’une cinquantaine de millions d’euros, il ya quelques années. Nous en sommes à 72 ou 73 millions, soit le septième de la Ligue 1. Si on descendait, on passerait de 35 à 7 millions de droits télés. Comment comblerions-nous ce trou ? » Pour l'instant, tandis que l'UNFP et la LFP militent pour que le système ne change pas, la Première Ligue a proposé deux descentes directes et un barrage.

Share