L'ASSE passe l'éponge sur les sifflets des supporters

L'ASSE passe l'éponge sur les sifflets des supporters

Photo Icon Sport

Dimanche dernier, la victoire de l'AS Saint-Etienne contre Bastia avait été accueillie par les sifflets de Geoffroy-Guichard, ce qui avait clairement agacé tout le monde, notamment Fabien Lemoine, ce dernier ne mâchant pas ses mots. Avec une semaine de recul, Loïc Perrin est revenu, dans Le Progrès, sur ce comportement d'une partie des supporters de l'ASSE, et si le capitaine des Verts a toujours autant de mal à comprendre les raisons de ces sifflets, il estime que tout cela est désormais à conjuguer au passé. L'affaire est close et les joueurs stéphanois veulent redonner le moral au Peuple Vert.

L'ASSE a oublié tout cela

« Ça nous a atteints sur le moment. Même si on était deux de plus, mais avec des blessés dans l’équipe, ça
m’allait très bien de gérer le match et de faire tourner. Maintenant, c’est arrivé. Et puis, tout le monde ne siffle pas. Je comprends ceux qui viennent voir un spectacle. C’est dommage de se faire siffler lorsqu’on gagne à domicile son huitième match du mois d’août par 35 degrés en ayant joué trois jours avant. Cela dit, il n’y a rien d’alarmant par rapport à ce que j’ai pu connaître à une autre époque (sourires)… Pour résumer, on ne fait pas toujours ce que l’on veut dans un match. On essaye de donner le maximum, mais parfois on n’y arrive pas. Du coup, la fin a été tendue, sur le terrain, dans le vestiaire aussi alors qu’on avait gagné et fait une super semaine. Mais les quinze jours de trêve ont fait du bien. Ce sera oublié. De mon côté, ça l’est », a prévenu, dans le quotidien régional, Loïc Perrin, qui sait que tout cela sera oublié si l’AS Saint-Etienne continuer à enchaîner les bons résultats comme c’était le cas dans la semaine avant la trêve internationale. L’ASSE avait en effet remporté trois victoires en sept jours…

Share