L'ASSE n'en peut plus de vendre pour payer des taxes

L'ASSE n'en peut plus de vendre pour payer des taxes

Photo Icon Sport

L’ASSE réussit chaque saison à vendre un joueur à un gros prix, ce qui devrait lui permettre d’investir sereinement sur le mercato. Mais ce n’est pas le cas et les Verts doivent toujours agir avec une prudence qui peut en étonner certains. Dans le Parisien, Bernard Caïazzo monte au créneau et tire à boulets rouges sur les taxes qui, selon lui, plombent les clubs de Ligue 1 et donc l’ASSE.  « A cause des nouvelles charges, notamment la taxe à 75%, on subit un déficit structurel de 8 à 10 millions par saison. Quand on vend Aubameyang, on paye le déficit de 2013. Quand on vend Guilavogui, celui de 2014, et quand on vend Zouma, celui de 2015. Le grand malheur de la France, c’est cette surtaxation. C’est comme courir le 100 m avec des boulets de 10 kg à chaque pied. Le football ne va pas rembourser la dette de la France. Dès lors, pourquoi le matraquer à ce point et le rendre moins compétitif quand il donne du bonheur aux gens ? Je ne comprends pas », fulmine, le président du Conseil de Surveillance de l’AS Saint-Etienne, qui doit composer avec ces taxes, bien conscient probablement que les choses n’allaient pas changer de sitôt.

Share