L'ASSE le dit, l'OL avait vu juste avec ses jeunes

L'ASSE le dit, l'OL avait vu juste avec ses jeunes

Photo Icon Sport

Pallier le départ de Brandao en attaque, c’est fait. Prolonger le contrat de Stéphane Ruffier, c’est très bien parti. Pour le reste, l’AS Saint-Etienne n’a pas rempli ses objectifs fixés en début de mercato. Christophe Galtier espérait en effet conserver Benoît Trémoulinas, dont les prétentions salariales étaient incompatibles avec le salary cap stéphanois. Et l’ASSE n’a pas pu remplacer le Réunionnais, si ce n’est avec une solution interne nommée Franck Tabanou. Enfin, Galtier n’a pas non plus obtenu ce défenseur capable d’évoluer en tant que milieu défensif qu’il souhaitait pour remplacer Kurt Zouma. Les contraintes financières étaient trop importantes pour le club stéphanois, à tel point que Bernard Caïazzo est prêt à reconnaître que l’OL a emprunté la bonne direction avant tout le monde.  

« Mais c'est le cas de nombreux clubs français. Lorient aura du mal à tenir son niveau. Lille et Lyon, je ne vous fais pas un dessin. Alors soit tous les présidents de L1 sont cons, soit il existe des faits rationnels qui expliquent la perte de compétitivité de la Ligue 1. L'ASSE, depuis quatre ans, on a vu nos charges d'Etat augmenter de 10 millions d'euros. J'aurais aimé recruter mais la pression fiscale que nous subissons et que la taxe à 75% a accrue nous y empêche. Ce n'est sans doute pas à moi de le dire mais Lyon n'est pas stupide, on l'a vu ces 20 dernières années, et l'OL sait ce qu'il fait, a admis le président du comité de surveillance de l’ASSE, interrogé par Yahoo. Aujourd'hui, le salut des clubs français passe par les jeunes. » Raison pour laquelle les Verts ont refusé de se séparer du jeune attaquant Allan Saint-Maximain (17 ans) : « Arsenal, la Juve et l'AC Milan nous ont fait des offres mais on a choisi de le garder ». L’ASSE se met à copier le modèle de son rival, la situation est grave… 

Share