L’ASSE, « j’ai le droit de ne pas aimer » assume Riolo

L’ASSE, « j’ai le droit de ne pas aimer » assume Riolo

Photo Icon Sport

Daniel Riolo et Saint-Etienne, c’est une longue histoire de haine. Depuis 2013 et des échanges pas vraiment glorieux entre le polémiste de RMC et des supporters stéphanois sur les réseaux sociaux, le climat est tendu, au point que l’ancien maire de Saint-Etienne avait interdit Riolo de s’installer au Salon du Livre, pour des raisons de sécurité. Depuis, ce dernier ne manque jamais une occasion de descendre l’ASSE ou ses supporters, ce qui provoque des réactions toujours plus musclées, et allant parfois très loin, dans le camp d’en face. Néanmoins, interrogé par le site diablevert.fr, Daniel Riolo est revenu sur ce qui est pour lui l’origine même du problème, à savoir le jeu peu enthousiasmant de l’ASSE, et les résultats déplorables en Coupe d’Europe, qui en ont fait selon lui le parfait symbole du club français pour lequel il est impossible de s’enflammer quand on aime le beau jeu, ou quand on n’en est pas supporter. 

«  Les Verts se font sortir de l’Europa League contre une équipe en bois. C’est une honte totale. Aucune excuse, rien. On ne peut même pas prononcer le nom de cette équipe. Je fais 2/3 vannes et là, déluge d’insultes. Des trucs lourds, durs. Des menaces physiques. Comment peut-on comprendre ça ? C’est de la passion ça ? Ou de la bêtise ? (…) Quel serait mon intérêt à ne pas aimer Sainté ? Au nom de quoi ? J’ai passé l’âge de ne pas aimer des clubs, je m’en fous tellement de ces guéguerres absurdes. La vérité, c’est que les « steph » sont paranos et en veulent à la terre entière. Ils en veulent aux Lyonnais, aux Marseillais, aux Parisiens… Aux médias, à la LFP. Et bien qu’ils restent entre eux. La direction du club galère depuis des années avec ces supporters, ils ferment leur gueule le plus souvent sinon ça vide le stade et ça atteint à l’image marketing du « peuple vert »… (…) En terme de résultats, Sainté est même en surperf depuis quelques saisons. Une valeur sûre de la L1. Après le souci c’est que la L1 ne vaut rien et que quand Sainté va en Coupe d’Europe, bah oui c’est dégueu ! Quant à l’histoire de la meilleure défense, oh lala mais quelle tarte à la crème ça ! Et t’en fais quoi de ta meilleure défense ? Tu la bouffes au petit déj ? Au goûter ? Mais qu’est-ce qu’on s’en branle de la meilleure défense. C’est ça que tu veux voir au stade ? C’est quoi le plaisir ?Après « dégueu »… bah 8 fois sur 10 en regardant Sainté, on se fait chier oui. Et après ? C’est grave de dire ça ? Toi t’es supporter alors tu t’éclates, mais moi je ne suis pas supporter, alors je le dis, ce style m’emmerde. C’est l’archétype L1, mentalité L1. J’ai le droit de ne pas aimer ? », a expliqué Daniel Riolo qui estime que l’ASSE ne sait que trop rarement enflammer les matchs comme elle avait su le démontrer face à Lyon dans le derby. 

Share