L’ASSE explique en détail ses folies du mercato

L’ASSE explique en détail ses folies du mercato

Photo Icon Sport

La venue d’un attaquant était demandée et attendue cet hiver à Saint-Etienne. Les supporters stéphanois ont eu du mal à le croire, mais ce sont finalement quatre joueurs qui ont posé leurs valises. Un défenseur (Tabanou), un milieu (Selnaes) et deux attaquants Tannane et Soderlund). Un « craquage » que l’ASSE assume totalement, comme l’explique Bernard Caïazzo à l’heure de faire le bilan de ces investissements qui ne sont pas des coups à la vite fait, mais bien des paris sur l’avenir et sur le long terme. 

« En faisant cet effort pour attirer de nouveaux joueurs, Roland et moi avons envoyé un signe fort à tout le monde sur l’ambition du club. C’est un signe envoyé au groupe mais aussi aux supporters comme à tout l’environnement. La progression de l’A.S.S.E. est régulière et constante. Dès novembre, nous avons avec Roland (ndlr : Romeyer) pris cette décision ensemble. Roland a une énorme qualité qui est de comprendre et de faire confiance. Un très bon gestionnaire doit savoir investir au bon moment. Dans notre mode de fonctionnement, mon rôle est d’avoir de la hauteur pour réfléchir au futur et lancer nos cartouches au meilleur moment. Roland lui est au feu au quotidien, ce qui d’ailleurs est très fatiguant pour le physique comme pour le mental. Mon analyse était qu’il fallait frapper au mercato d’hiver et se renforcer au-delà même de nos possibilités financières en faisant le marché d’été en hiver. Roland est très intelligent et notre complicité permet d’avancer là ou les autres peuvent être hésitants », a confié le dirigeant stéphanois à Butfootballclub, histoire de rappeler que les Stéphanois n’avaient pas pour ambition de mourir au pied du podium de la Ligue 1 chaque saison. 

Share