L'ASSE avait tout prévu pour que Ruffier soit un héros

L'ASSE avait tout prévu pour que Ruffier soit un héros

Photo Icon Sport

L’AS Saint-Etienne méritait sans doute mieux que ce 0-0 concédé face à Dnipro jeudi soir en Europa League. Car les Verts ont dominé toute la rencontre et ont obtenu les meilleures occasions, à l’image du face à face perdu par Max-Alain Gradel avec Denys Boyko, le gardien ukrainien. Mais il faut bien le reconnaître, le scénario aurait pu être plus cruel avec l’ASSE si Nikola Kalinic avait marqué son pénalty en première période. Malheureusement pour l’attaquant serbe, Stéphane Ruffier et l’entraîneur des gardiens Fabrice Grange avaient étudié ses précédentes tentatives, ce qui a permis à l’international français d’arrêter un pénalty plutôt bien tiré. Le travail en coulisses a payé, comme l’a souligné Christophe Galtier.

« Notre staff avait identifié les préférences de Nikola Kalinic, a expliqué l’entraîneur stéphanois en conférence de presse. Stéphane Ruffier a le bon timing et fait l’arrêt qu’il faut. Il a eu ce clin d’œil envers Fabrice. Il y a entre eux une très grande complicité mais aussi beaucoup d’heures de travail en vidéo. » Juste après avoir dévié le pénalty de Kalinic, Ruffier a en effet salué Fabrice Grange d’un geste de la main. 

Share