L'ASSE attaquée durement sur ses choix

L'ASSE attaquée durement sur ses choix

Photo Icon Sport

De nouveau opposée au Paris Saint-Germain en Coupe de la Ligue, l’AS Saint-Etienne alignera un onze de départ remanié. Un choix de Christophe Galtier qui ne fait pas l’unanimité.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Paris Saint-Germain ne réussit pas à l’AS Saint-Etienne, éliminée des deux coupes nationales par les Parisiens la saison dernière. Et cette saison, les Verts sont allés prendre une nouvelle leçon au Parc des Princes en championnat (4-1, 11e journée). Christophe Galtier a donc une petite idée de ce qui attend ses joueurs ce mercredi soir (21h). Alors autant ne pas risquer de perdre d’autres cadres sur blessure, estime l’entraîneur stéphanois, qui a emmené un groupe essentiellement composé de jeunes joueurs. Mais l’initiative ne plait pas à tout le monde, et surtout pas à Robert Nouzaret.

« Ça habitue les titulaires à se préserver et cela ne place pas les autres dans de bonnes conditions. Quand tu perds contre plus fort que toi, tu n’as pas de regrets. Mais si tu reçois une dérouillée avec une équipe B, ça fait mal à tout le monde, aux supporters, à l’équipe comme à l’image du club, a critiqué l’ancien coach de l’ASSE dans L’Equipe. Les staffs, les docteurs et les entraînements sont désormais tellement pointus que ce n’est pas recevable. On n’est plus à l’époque féodale ! Au tarif où ils sont payés, les footballeurs peuvent, à la différence des rugbymen, jouer tous les trois jours. Ou alors, il faut porter plainte contre la Fédération et la Ligue. Le risque de blessure, c’est quand un joueur a une mauvaise hygiène de vie. » Mais cette semaine, la priorité de Galtier sera la réception d’Angers dimanche (14h) en championnat.

Share