L'ASSE a un remplaçant qui est un exemple pour tous

L'ASSE a un remplaçant qui est un exemple pour tous

Photo Icon Sport

L’ASSE débutera jeudi soir à Bakou face à Qarabab sa campagne européenne, un événement évidemment très attendu par le Peuple Vert. Jonathan Brison attend lui aussi avec impatience ce rendez-vous, car en l’absence de Franck Tabanou, laissé au repos par Christophe Galtier, il devrait être dans le onze de départ de l’AS Saint-Etienne. Relégué sur le banc en Ligue 1, l’ancien nancéien veut profiter de tout cela, mais dans le Progrès il admet qu’il n’a aucune amertume à être remplaçant à l’ASSE, estimant que le club devait faire ce qu’il y a de mieux pour obtenir de bons résultats.

« J’espère que je vais jouer le plus de matchs possibles, c’est certain. Après, on ne sait pas comment ça va se goupiller. Mais oui, plus il y a de matchs à disputer, plus j’ai de chances de jouer. Ce n’est jamais la situation la plus facile à vivre. Surtout qu’en début de saison, j’essaye d’être le mieux préparé possible pour pouvoir débuter. Je joue moins, mais je n’ai jamais eu d’états d’âme. C’est ce que je dis tout le temps quand ça va un peu moins bien, explique, dans le quotidien régional, Jonathan Brison, qui ne voit pas en Franck Tabanou, désormais titulaire, un ennemi, mais juste un coéquipier qu’il doit concurrencer, mais aider loyalement. Si c’est pour que je joue et que l’équipe prenne 4-0, je préfère que ce soit Franck qui joue, qu’il fasse son match et que tout se passe bien. Il a des choses à apprendre au niveau du poste puisque cela ne fait que quelques mois qu’il y joue. Je lui dis surtout de rester concentré. À ce poste, la moindre erreur peut se payer cash. Je lui parle un peu à la mi-temps. Mais c’est un grand garçon. Il est intelligent et s’adapte très bien. »

Share