Flop à l'ASSE, il est devenu indispensable

Flop à l'ASSE, il est devenu indispensable

Photo Icon Sport

Nombreux étaient les supporters de l’AS Saint-Etienne qui se demandaient cet automne et au début de l’hiver si les dirigeants du club avaient bien fait d’aller chercher Ricky Van Wolfswinkel lors du mercato estival. Mais l’attaquant néerlandais s’est bouché les oreilles et a continué à travailler avec l’ASSE, prenant peu à peu sa place au sein du groupe de Christophe Galtier. Pour Rober Herbin, RVW est même devenu désormais un joueur de base des Verts et il s’en est expliqué dans Le Progrès.

« Contre Rennes, j’ai bien aimé, par contre, l’entrée de van Wolfswinkel. Il a éclairci les choses. De par son placement, ses coéquipiers ont pu se retrouver dans de bonnes positions. Je n’ai d’ailleurs pas compris pourquoi il n’a pas démarré. Est-ce que Christophe Galtier a cherché à l’économiser et voulu relancer en même temps Mevlüt Erding ? En tout cas, Ricky nous est utile. Il me paraît même indispensable. Il sait faire jouer les autres. Il pèse. C’est le seul qui pose des problèmes aux défenseurs adverses, qui crée des ouvertures pour ses coéquipiers. Il est capable de marquer, mais aussi de remettre des ballons justes à des partenaires mieux placés que lui. En cela, il est modeste dans son comportement. C’est un gros atout », confie l’ancien entraîneur mythique de l’AS Saint-Etienne, visiblement emballé par l’attaquant néerlandais.

Share