En Moldavie, l’ASSE pense mercato

En Moldavie, l’ASSE pense mercato

Photo Icon Sport

Pas facile de se concentrer sur un barrage européen lorsque la tournure de l’effectif est encore très incertaine. Il y a déjà eu beaucoup de mouvements et de départs majeurs à Saint-Etienne cet été (Erding, Tabanou, Gradel sans compter Saint-Maximin, Baysse et Van Wolfswinkel) mais aussi cinq arrivées (Pajot, Roux, Bahebeck, Maupay et Assou-Ekotto). Dans les deux sens, ce n’est pas fini, et à l’heure de défier Milsami en barrage aller de l’Europa League, l’ASSE parle surtout mercato. Cela peut se comprendre, même si ces recrutements pourraient aussi dépendre d’une qualification en Europa League ou non, ce qui a de quoi retarder encore les mouvements jusqu’au dernier moment, a reconnu Christophe Galtier.

« Malcuit, c’est un joueur que l’on suit depuis un moment, mais je ne lui ai pas parlé et avant qu’il vienne, il faudra que je lui parle. Donc c’est loin d’être fait. Il y a d’autres dossiers, d’autres pistes, dans d’autres secteurs. Les derniers jours du mercato, il peut y avoir des mouvements et on doit être paré. On verra ce qu’il va se passer dans ce secteur. Paul Baysse est déjà parti et Loïc Perrin a quelques semaines d’arrêt. Eysseric est arrivé dans un groupe étoffé et il aura une forte concurrence. J’ose espérer que cela le fera grandir et le mettra sous pression pour qu’il retrouve une aussi bonne forme que celle qu’il avait il y a dix-huit mois », a expliqué l’entraineur stéphanois dans les colonnes du Progrès. Enfin, Neal Maupay, qui n’a pas été utilisé face à Bordeaux, pourrait faire ses grands débuts avec les Verts en Moldavie, s’il est jugé suffisamment affuté. 

Share