L'ASSE a craint le pire, mais a vu le meilleur

L'ASSE a craint le pire, mais a vu le meilleur

Photo Icon Sport

Christophe Galtier, entraîneur de l'ASSE, a apprécié le spectacle offert par son équipe contre Bordeaux (1-4) : « C'est une victoire importante comme celle de jeudi. Elle est importante car nous avions affaire à une équipe bordelaise que j'avais observée à Lyon, un adversaire direct. On avait perdu à domicile contre Paris, ce qui n'est pas spécialement une très grande performance, il fallait des points pour pouvoir exister encore. Si à l'entame de ces deux matches que j'associe on avait fait deux matchs nuls, cela n'aurait pas été trop mal. Le fait d'avoir remporté le premier a sûrement libéré l'équipe pour aller chercher une victoire pas facile, même très difficile, mais que je trouve méritée. Je n'ai pas à parler d'un adversaire que je trouve de qualité, mais je reste focalisé sur ce que mes joueurs ont proposé dans le jeu. Ils ont profité des moindres espaces que l'on nous a laissés, les joueurs se sont engouffrés dans les failles. La première demi-heure, j'ai trouvé l'équipe très bonne, adaptée à ce match-là qui était de niveau européen, avec des joueurs très efficaces. On aurait pu aggraver le score en fin de première période. Malheureusement, le gardien bordelais a fait un arrêt décisif. J'ai bien cru à ce moment-là que cela allait être difficile. J'ai perdu à la mi-temps Benjamain Corgnet, puis Franck Tabanou, on peut craindre le pire à ce moment-là car Bordeaux a eu le monopole du jeu, mais sans se créer de grandes occasions. Mes joueurs ont su planter les banderilles aux bons moments en étant très efficaces sur des situations de jeu bien précises ».

Share