Cinq mois de prison pour un faux recruteur de l'ASSE

Cinq mois de prison pour un faux recruteur de l'ASSE

Photo Icon Sport

Devenir footballeur professionnel est le rêve de nombreux enfants, mais également de parents. Et c’est en surfant sur ce désir qu’un escroc de 39 ans a tenté de soutirer 6.400 euros à une famille camerounaise afin que leur fils de 23 ans vienne faire un stage à l’AS Saint-Etienne en 2012. Une tentative d’escroquerie qui vaut à cet homme d’origine camerounaise une condamnation à cinq mois de prison ferme par le tribunal de Saint-Etienne. A l’aide d’une fausse convocation signée et tamponnée par l’ASSE, il avait promis aux parents de faire effectuer à leur fils un stage de détection à l’Etrat. Pour cela, la famille devait lui envoyer en France 5.000 euros pour les frais de stage et 1.400 euros pour l’hébergement de l’apprenti footballeur. Cité par le Progrès, l’avocat de l’escroc affirme que ce dernier pensait vraiment que l’invitation, soi-disant fournie par un individu proche des Verts et qui a disparu, était valable et que tout cela n’est qu’une regrettable méprise. « Ce n’est pas un escroc qui voulait se faire remettre des sommes pour lui. Il aspirait à devenir agent et a simplement utilisé cette fausse lettre, qu’il a longtemps considérée comme vraie.. », a confié le défenseur, sans parvenir à convaincre le juge. Il est vrai que l’escroc en question est déjà en prison pour une autre délit du même style qui lui a valu cette fois 18 mois ferme.

Share