Balbir demande à l'ASSE de ne pas se moquer du monde

Balbir demande à l'ASSE de ne pas se moquer du monde

Photo Icon Sport

L’AS Saint-Etienne a joué à se faire peur en Europa League jeudi soir, mais les Verts sont quand même passés. Et c’est désormais Milsami, un club moldave, qui se présente sur la route de l’ASSE en barrage. Pour Denis Balbir, consultant et supporter de Saint-Etienne, il ne faudrait quand même pas que les Verts tentent de faire prendre la formation moldave pour un ogre. Car une qualification semble plus que logique, du moins si l’AS Saint-Etienne fait le service minimum.

« Je veux bien qu'on me dise qu'il n'existe plus de petites équipes, mais à un moment donné, il faut être raccord avec son discours. Les Verts sont passés tout près de la catastrophe contre des Roumains très entreprenants (…) L’Europe, ce sera à la fin du mois, les modestes Moldaves de Milsami, avec match retour à Geoffroy-Guichard, le 27 aout. Si les Verts ne rejoignent pas l'OM en poule, alors là, je me fais moine. Il y a deux ans, ils avaient gagné deux fois 3 à 0, avec un Brandao des grands soirs (3 buts en 2 matchs). Il n'est plus là. D'ici le 20 aout, date du match aller, on espère que Nolan Roux aura trouvé le cadre au lieu de, par dépit, la tête d'un malheureux ramasseur de balles qu'il a assommé à moitié. Espérons qu'avec un autre état d'esprit, une remise en question défensive, et la leçon retenue face aux Roumains de Targu Mûres, les Stéphanois éviteront à leurs supporters de sortir d'un placard des calmants pour le cœur », prévient, sur Yahoo Sports, Denis Balbir qui n’envisage pas que la route européenne des Verts s’arrête si tôt.

Share