ASSE : Vert un jour, vert toujours, un partant le confirme

ASSE : Vert un jour, vert toujours, un partant le confirme

Photo Icon Sport

Parti de l'AS Saint-Etienne cet été après quatre saisons de bons et loyaux services, Renaud Cohade, nouveau milieu de terrain de Metz, portera toujours le club stéphanois dans son cœur.

À 32 ans, Renaud Cohade est une valeur sûre du championnat de France. Passé notamment par Bordeaux, Strasbourg, Valenciennes et Saint-Étienne, le milieu relayeur fait aujourd'hui le bonheur de Metz. Cadre du club messin, que ce soit sur et en dehors du terrain, Cohade enchaîne les bonnes performances sous son nouveau maillot, avec lequel il a déjà joué 1 025 minutes en L1. Samedi lors du match fou entre Metz et Lorient (3-3), il a même délivré une passe décisive sur le but égalisateur de Vion à la 78e minute. Même s'il se plaît vraiment au sein de sa nouvelle maison, qui réalise un début de saison correct avec une 11e place après 14 journées, Cohade n'oublie pas pour autant son passage à Saint-Etienne (2012-2016).

« Il y avait une volonté du club. J'ai eu une discussion avec les dirigeants. Ils voulaient renouveler l'effectif. Voilà, c'était un peu une fin de cycle pour eux. Pas pour moi. C'est comme ça, c'est le football. Il faut savoir accepter les décisions des clubs. Moi, du coup, il me fallait un nouveau projet. Le FC Metz s'est présenté avec beaucoup d'intérêt. J'ai senti beaucoup de confiance ici. Moi il me reste encore quelques saisons j'espère donc j'ai choisi de quitter les Verts. Je me sentais bien à Sainté, ça faisait quatre saisons que j'étais là-bas. On gagnait des matchs, on était européen chaque année. C'est sûr que quatre ans dans un club comme celui-ci, ce n'est pas rien. Mais c'est le football. Il faut savoir tourner une page, même si il y avait un peu d'émotion quand je suis parti. Il faut savoir avancer. Ici, on a des objectifs différents, mais c'est tout autant excitant », a déclaré, sur beIN Sports, Renaud Cohade, qui n'oublie donc pas l'ASSE malgré son arrivée estivale chez le promu messin.

Share