ASSE : Mis sur la touche au moment de signer, il n'en veut pas à Galtier

ASSE : Mis sur la touche au moment de signer, il n'en veut pas à Galtier

Photo Icon Sport

En grande difficulté ces dernières semaines sur le plan défensif en raison d’une incroyable cascade de blessés, l’AS Saint-Etienne commence tout doucement à retrouver ses hommes. Cet été, les Verts ont pourtant longtemps hésité à se renforcer défensivement, notamment sur le côté gauche avec les départs de Franck Tabanou et Benoit Assou-Ekotto. Avant de choisir de recruter Cheikh M’Bengue, le club du Forez avait porté son intérêt sur Kevin Constant, à la relance après de belles années au Milan AC, et une fin plus délicate du côté de Bologne. Mais après un match d’essai décevant face à Clermont, les dirigeants stéphanois n’ont pas donné suite, laissant le joueur repartir en quête d’un club. Même s’il estime qu’il aurait pu signer à l’ASSE sans même faire d’essai, le Franco-Guinéen toujours sans club actuellement n’en veut pas à Christophe Galtier de l’avoir mis sur la touche.

« On a parlé d'essai alors que c'est totalement faux. J'ai rencontré le coach Galtier dans le Sud de la France avec David Wantier. On avait trouvé un accord sur les grandes lignes. J'étais très intéressé parce que Saint-Etienne est un club de premier choix. J'avais à cœur de retrouver la Coupe d'Europe que j'ai pu jouer avec Milan ou en Turquie. On m'a demandé de reprendre l'entraînement avec le groupe. C'est un club familial et ils voulaient voir comment j'allais m'entendre avec les autres joueurs. J'ai dit qu'il n'y avait pas de problème. Plutôt que de m'entraîner seul, je préférais faire la reprise avec eux (…). J'ai joué le match contre Clermont mais après cette rencontre, où j'ai eu un peu de mal physiquement, je n'ai pas eu de retour de leur part alors qu'on était en pleine réflexion. Il était prévu qu'on discute pour trouver un accord et signer, mais ça ne s'est pas fait. Ce n'était pas un essai. J'aurais pu refuser de m'entraîner avec Saint-Etienne et entrer directement en négociations avec le club pour signer mon contrat. J'ai trouvé un bon cadre avec une bonne ambiance. Je me suis senti tout de suite à l'aise. Ça ne s'est pas fait, c'est le football. En interne, on n'a pas trouvé d'accord et après ce match contre Clermont je ne pouvais pas rester là sans contrat. Il n'y a pas eu de suite positive, mais à aucun moment j'en veux au coach. J'ai apprécié leur manière de faire », a tout de même confié à Goal un Kevin Constant qui n’exclue donc pas de revenir en Ligue 1, lui qui a débuté à Fréjus avant de se faire connaître du côté de Châteauroux. 

 

Share