ASSE : Les Verts font encore des cauchemars du Ben Arfa Show

ASSE : Les Verts font encore des cauchemars du Ben Arfa Show

Photo Icon Sport

Leader de la Ligue 1, Nice arrive avec le statut d’équipe à battre ce dimanche soir à Geoffroy-Guichard.

Même si les Aiglons ont mordu la poussière à Caen le week-end avant la trêve, leur parcours force le respect. Et à Saint-Etienne, on sait de quoi le Gym est capable, puisque la saison passée, même avec une équipe forcément différente, un Hatem Ben Arfa déchainé avait clairement humilié les Verts dans leur antre (1-4). Un souvenir encore vivace dans la mémoire de Nolan Roux. « Sentiment de revanche je ne sais pas mais en tout cas on n'oublie pas. Ben Arfa avait fait son show mais on n'était pas dans un grand soir. On n'était pas aussi solidaires que maintenant. On va se préparer de la meilleure des manières pour décrocher un résultat positif. On n'est pas encore à la moitié du championnat mais pour l'instant ils méritent leur place. Offensivement ils marchent très bien. Ils ne sont pas surprenant parce que c'est une belle formation, ils jouent bien ensemble. Ils le méritent », a livré sur les ondes de France Bleu Loire l’attaquant stéphanois, qui a refait le plein avec cette trêve internationale au cœur d’un calendrier surchargé.

Attaquant à l'ASSE, c'est compliqué...

Et l’ancien brestois en aura bien besoin pour continuer à inscrire des buts décisifs, alors que l’ASSE s’est fait une spécialité de marquer dans les ultimes secondes. Une récompense pour une équipe, et un Nolan Roux, qui ne lâchent jamais rien. « Quand on est attaquant, c'est compliqué, on n'a pas beaucoup de ballon. C'est un peu ingrat. Mais je sais très bien que dans un match on peut avoir une occasion. C'est là où il ne faut pas douter et se dire "Ce soir je ne marquerai pas". Il suffit d'une petite erreur comme contre Anderlecht quand le gardien relâche le ballon. Si je n'y crois pas, je ne suis pas là à ce moment là. Même si c'est à la 95e, on a la condition physique pour être là à n'importe quel moment. Ça se passe dans la tête. C'est mon caractère, je ne lâche pas. Je l'ai depuis que j'ai commencé le foot », a prévenu un Nolan Roux qui sait que les Verts sont des spécialistes des fin de match endiablées, même si Christophe Galtier aimerait certainement assister à des matchs mieux maitrisés pour s’éviter de telles frayeurs.

Share