ASSE : La mise au point des Verts sur le cas Carvalho

ASSE : La mise au point des Verts sur le cas Carvalho

Photo Icon Sport

L’AS Saint-Etienne a publié un communiqué de presse ce lundi pour répondre à une rumeur concernant un changement majeur éventuel en ce qui concerne une partie des parts du club du Forez. Selon Le Parisien, l’état pourrait récupérer 22 % des actions en raison de poursuites engagées contre Adao Carvalho pour des faits de blanchiment d’argent qui ont permis ce rachat des parts de l’ASSE au début des années 2000. Le club stéphanois a répondu par la négative à ces rumeurs dans un communiqué.

« L'AS Saint-Etienne entend démentir formellement l’information publiée ce jour dans certains médias, selon laquelle l’Etat aurait saisi une partie de son capital.

En effet, Adao Carvalho n’est pas et n’a jamais été actionnaire de la SASP ASSE Loire, qui gère l’AS Saint-Etienne, ni de la société ASSE Groupe qui détient 88% de la SASP ASSE Loire, le reste du capital étant, pour sa majeure partie, détenue par l’association sportive. Autant d’éléments que chacun peut constater en consultant les statuts de ces sociétés, disponibles au greffe du tribunal. Les attestations des commissaires aux comptes, jointes à ce communiqué, en apportent également une autre confirmation indiscutable.

En outre, l’action engagée par le Procureur de la République de Saint-Etienne à l’encontre d’Adao Carvalho, après une première condamnation de ce dernier, ne concerne absolument pas le capital du club.

L’AS Saint-Etienne reste donc totalement étrangère à cette procédure. Toute autre interprétation reviendrait à procéder par amalgame ou traduirait une méconnaissance totale du fonctionnement des sociétés commerciales », a balancé l’ASSE, qui tenait visiblement à clarifier cette histoire tout de même assez complexe.

Share