ASSE : Geoffroy-Guichard vieillit mal, mais l'ASSE a peut-être gagné !

ASSE : Geoffroy-Guichard vieillit mal, mais l'ASSE a peut-être gagné !

Photo Icon Sport

Même si le Chaudron a été rénové pour accueillir l'Euro 2016, il devient évident que le stade utilisé par l'AS Saint-Etienne commence à connaître de gros désagréments. Ainsi, L'Equipe raconte que lors de la réception de Nice, samedi soir, un néon a explosé au-dessus de la tribune où sont regroupées les personnes à mobilité réduite, ce qui a provoqué la venue du SAMU pour prendre en charge une dizaine de blessés légers. Dans un autre registre plus léger, il est impossible de manger des frites dans l'enceinte de Geoffroy-Guichard, le système électrique n'étant plus en mesure de tenir le choc depuis un feu de friteuses.

Et si on ajoute à cela, une pelouse toujours à la limite, il devient évident que la communauté de communes, qui est propriétaire du stade et l'ASSE doivent s'entendre. Si la vente de Geoffroy-Guichard est impossible pour les élus, ces derniers semblent vouloir s'entendre avec les dirigeants de l'AS Saint-Etienne afin de leur confier la gestion du stade alors qu'actuellement c'est une société privée qui s'en occupe. Une solution qui convient à Roland Romeyer, lequel espère que cela va rapidement se formaliser, l'actuel contrat s'achevant à la fin de l'année 2017.  « On est prêt à partager le stade pour d'autres événements. Il en va de l'intérêt de tous de marcher main dans la main. L'OL a eu son stade car Aulas s'est bien entendu avec Collomb. J'espère que Perdriau se comportera comme Jean-Claude Gaudin, son homologue de Marseille au sujet du Stade-Vélodrome, et qu'il trouvera à son tour une solution. Après, il faut voir le montant du loyer… », explique, dans le quotidien sportif, le président de l'AS Saint-Etienne.

Share