Le bourreau de l’OL, Rennes l’avait vu venir

Le bourreau de l’OL, Rennes l’avait vu venir

Photo Icon Sport

C’est un grand classique du football qui ne s’explique pas toujours, mais les joueurs, peut-être grâce un surcroit de motivation insoupçonné, ont une certaine tendance à briller contre leur ancien club.

Mais cela a parfois des limites, surtout lorsqu’il s’agit de l’arrière droit numéro 3 dans la hiérarchie à Lyon, et qui a été aligné au poste d’ailier gauche avec sa nouvelle équipe de Rennes à Gerland. Cela n’a pas empêché l’international algérien de se montrer parfaitement à l’aise, et même d’inscrire le but vainqueur d’une surprenante frappe premier poteau devant Rafael, celui qui a provoqué indirectement son départ de l’OL. Pour Philippe Montanier, forcément comblé par ce coup de poker gagnant, cela ne se résumait bien évidemment pas uniquement à cela. 

« Il est capable de jouer à droite ou à gauche. Il l’a déjà fait en coupe d’Europe avec Lyon. Il est capable de vite se projeter vers l’avant. On l’a constaté la semaine précédente à l’entraînement. L’idée a germé de le faire jouer à ce poste », a livré l’entraineur rennais, qui a totalement chamboulé son équipe sur ce match, ce qui a porté ses fruits de manière surprenante. 

Share