Courbis laminé pour sa « petite enculette » à Rennes

Courbis laminé pour sa « petite enculette » à Rennes

Photo Icon Sport

En décidant d’accepter la prendre la place de Philippe Montanier la semaine passée à Rennes, Rolland Courbis ne s’est pas fait que des amis. Car ils sont nombreux à penser dans le milieu du football que l’ancien coach de Montpellier avait accepté un rôle de conseiller du président du club breton en sachant pertinemment ce qui allait rapidement se passer. Lors de l’émission Les Spécialistes, Reynald Pedros a confié avoir eu Rolland Courbis avant sa nomination et que ce dernier lui avait affirmé qu’il n’envisageait pas de remplacer Montanier. Et Pedros est sans pitié avec le nouvel entraîneur rennais.

« Je suis choqué. Je l’ai eu au téléphone au moment de sa nomination comme conseiller. Il m’a dit très clairement : « moi le rôle d’entraîneur c’est terminé, je suis parti de Montpellier, j’en ai marre, ce n’est pas pour moi, j’ai envie de me reposer. On m’a proposé ce poste-là de conseiller, je vais me rapprocher de Philippe pour voir si je peux l’aider ». Il était hors de question pour lui de reprendre le club. Moi je dis, c’est une petite enculette... Je trouve lamentable d’avoir ce discours-là, puis une semaine après, il remplace Montanier. S’il ne vient pas pour entraîner, et bien quand le président lui demande, il refuse tout simplement », a lancé, sur Canal+, Reynald Pedros, visiblement dégoûté par l’attitude de Rolland Courbis. 

Share