Bastia, un problème qu'il faut régler demande Rennes

Bastia, un problème qu'il faut régler demande Rennes

Photo Icon Sport

En quelques semaines, le Stade Rennais est allé deux fois à Bastia, pour deux défaites. Mais plus que les revers, c’est le comportement des supporters corses et l’ambiance générale à Furiani qui a fortement déplu au club breton. Pour rappel, Paul-Georges Ntep n’avait pas pu tirer un corner pendant plusieurs minutes en raison de jets de projectiles à son encontre, avant de laisser un partenaire tenter sa chance, sous la protection des boucliers des stadiers. Cette semaine, en Coupe de la Ligue, les Rennais ont terminé à 9 dans un match loin d’être violent, et Bastia s’est qualifié. Pour René Ruello, le président des « Rouge et Noir », trop c’est trop.  

« Je vais vous dire ce que Frédéric Thiriez m'a dit, huit ou dix jours avant le match (ndlr : de Coupe de la Ligue) à Bastia. Il m'a dit: "Président, ce qui se passe là-bas est inadmissible. On va faire une réunion, et le match de Coupe de la Ligue sera soit délocalisé, soit interverti". Je l'ai appelé quatre fois vendredi, il ne m'a pas pris au téléphone. Il y a une part de lâcheté de la part de nos dirigeants dans le football. (…) Les arbitres se protègent parce qu'ils ont peur de ce qui va se passer. Le problème de Bastia est un vrai problème et il faudra bien le régler un jour », a fait savoir le président rennais sur France Bleu Armorique. Cette saison, les incidents se sont multipliés à Furiani, le gardien nantais ayant raconté avoir vu des pierres lui passer près de la tête, tandis que les arbitres ont été retenus plus d’une heure après le match face à Evian, sans compter les incidents entre supporters bastiais et forces de l’ordre à plusieurs reprises. 

Share