Comment les joueurs se payaient Vasseur à Reims

Comment les joueurs se payaient Vasseur à Reims

Photo Icon Sport

« Jean-Luc Vasseur était en fin de cycle dans sa communication avec les joueurs », a confié le président de Reims Jean-Pierre Caillot pour expliquer le licenciement de son entraîneur à seulement sept journées de la fin. Autrement dit, le vestiaire rémois ne supportait plus Vasseur. Confirmation avec les petites indiscrétions révélées par L’Equipe au sujet des surnoms donnés à l’ancien coach du Stade de Reims. Ainsi, on apprend que le technicien passé par les catégories de jeunes du PSG était surnommé « James Blunt » pour son évidente ressemblance avec le chanteur (voir la comparaison du CFC ci-dessous).

Rien de bien méchant jusqu’au moment où l’on prend connaissance du deuxième petit nom de Vasseur : « science infuse ». Car l’entraîneur avait tendance à vouloir tout contrôler, ce qui agaçait les salariés du club, lesquels n’avaient pourtant pas à subir ses choix stratégiques jugés douteux par le vestiaire rémois. D’où l’autre surnom insolite : « Jean-Patrick Mourinho ». Ne cherchez-pas, cette fois, il n’y a aucune ressemblance physique ni tactique avec le manager de Chelsea... 

Share