Bordeaux, la première victime de Reims version 2015 ?

Bordeaux, la première victime de Reims version 2015 ?

Photo Icon Sport

Malgré la frustration du match nul à Rennes samedi dernier (1-1), Bordeaux a redressé la barre en championnat. Si bien qu’une place européenne est redevenue envisageable à condition de ne plus laisser trop de points en route à domicile, comme samedi contre Reims (20h). Un match qui sent le piège dans la mesure où les hommes de Jean-Luc Vasseur seront motivés à l’idée de remporter leur premier match de l’année 2015 en Ligue 1 avec les valeurs qu’ils ont affichées à Marseille (2-2, 25e journée).

« Pour espérer gagner il faut qu’on soit 11, qu’on soit au top physiquement et dans ce qu’on produit sur le terrain. Samedi on va à Bordeaux, on a toute une semaine pour travailler et retrouver les valeurs qu’on avait à Marseille, a confié l’entraîneur rémois en conférence de presse. C’est ce petit coup du sort qu’on doit aller chercher, et qu’on ne mérite sûrement pas assez actuellement parce qu’on ne va pas le chercher plus que ça justement. Pour moi, ça reste un problème de confiance et d’inhibition parce que franchement, quand cette équipe est en pleine confiance, elle est capable de renverser des montagnes. Ce qui est sûr, c’est qu’on n’avance pas avec les matchs nuls, il faut gagner ! Ça permet de passer un cap et de regonfler le capital confiance. La recherche de cette première victoire ajoute certainement de la pression, mais je ne pense pas qu’on peut avancer avec la peur, on reste figé et ce n’est sûrement pas cela qu’il nous faut aujourd’hui. Il reste un tiers de championnat à disputer, il faudra aller chercher des points quelque part de toute façon. On va à Bordeaux dans le même état d’esprit qu’à Marseille. » Là où les Rémois n’avaient rien lâché, obtenant le point du match nul dans les derniers instants de la partie.

Share