Thiago Silva, chouchouté au PSG, fouetté au Brésil

Thiago Silva, chouchouté au PSG, fouetté au Brésil

Photo Icon Sport

Capitaine du Brésil, leader défensif et considéré comme le meilleur joueur du monde à son poste ces deux dernières années, Thiago Silva a vu ce tableau idéal disparaître ces derniers mois. Une coupe du monde clairement ratée, une émotion débordante et souvent jugée exagérée, puis une blessure amenant une longue indisponibilité dès le début de la saison avec le PSG : O Monstro ne faisait plus peur à grand monde. La preuve, le défenseur parisien a perdu son brassard et sa place de titulaire au Brésil, provoquant de sa part un coup de gueule sur le manque de considération dont il faisait l’objet. Déjà dur en tant que joueur, Dunga l’est toujours comme sélectionneur, et avant le match face à l’Autriche de ce mardi, le coach brésilien a sévèrement recadré Thiago Silva. 

« Les joueurs ont le droit de s’exprimer, mais la Seleção n’appartient a personne. En Seleção, personne ne perd rien. Personne n’est propriétaire de quoi que ce soit. Ici, il faut conquérir sa place jour après jour, seconde après seconde, entraînement après entraînement. Quand je suis arrivé à la tête de l’équipe, le président Marin et le docteur Marco Polo m’ont dit que je devais prendre des décisions et repartir de zéro. Quand je suis arrivé il n’y avait pas de numéro 9, pas de numéro 10, pas d’entraîneur des gardiens, pas de préparateur physique et il n’y avait pas non plus de capitaine. Il y a des joueurs qui arrivent ici et se sentent sûrs d’eux. En club, certains sont chouchoutés, en Seleção, un peu moins. Il y en a qui sont adorés en club et qui sont critiqués en Seleção. Les joueurs doivent pouvoir supporter les critiques et les observations. La décision appartient à l’entraîneur. Nous croyons en la hiérarchie, en les règles. Nous croyons au travail collectif. Je respecte la hiérarchie. Le style de jeu est défini par la commission technique », a fait savoir Dunga, qui a dans la foulée annoncé que Thiago Silva serait remplaçant contre l’Autriche ce mardi. 

Share