PSG : Un ami de Ben Arfa monte au front pour le défendre

PSG : Un ami de Ben Arfa monte au front pour le défendre

Photo Icon Sport

Alors qu'Hatem Ben Arfa est actuellement en pleine tourmente aux côtés d'Unai Emery, l'entourage de l'attaquant du PSG a tenu à faire savoir qu'il faisait désormais tout son possible pour remonter la pente au plus vite.

En s'engageant avec le Paris Saint-Germain en juillet dernier, Hatem Ben Arfa pensait avoir fait le plus dur en signant dans son club de cœur. Mais ce rêve est, pour l'instant, en train de virer au cauchemar... Suite à un début de saison plutôt correct avec un temps de jeu de 242 minutes, dont un seul match plein au Trophée des Champions face à l'OL où il avait marqué un but (4-1), l'ancien Niçois subit la terrible loi de la concurrence. Mis à l'écart du groupe par Unai Emery, qui le juge pas encore prêt physiquement, depuis deux semaines et les matchs contre Arsenal, Caen et Dijon, Ben Arfa se trouve dans une situation délicate. Mais dans cette mauvaise passe, il peut au moins compter sur le soutien de ses proches, dont Sylvain Idangar, un de ses amis qu'il a connu à l'OL.

« Ce n’est pas simple. Mais il patiente, continue à travailler. Je pense qu’Emery est un entraîneur qui a sa philosophie de travail, qui est celle d’un travail acharné. Mais ça me fait rire quand j’entends qu’on associe la notion de manque de travail à Hatem. Je suis avec lui et je vois le travail qu’il fait dans l’ombre. Je peux vous dire que je ne sais même pas si le quart des joueurs de Ligue 1 ferait le même travail dans l’ombre que lui. Et puis bon, il faut savoir prendre les joueurs de talent comme ils sont. Claude Puel a pu le faire, a pu le gérer, en lui demandant peut-être moins de choses en sachant que ce qu’il pouvait lui apporter apporterait au final plus à l’équipe. Hatem a conscience du fait qu’il est attendu au tournant, mais ne tendra pas le bâton à ses détracteurs pour se faire battre. Ça lui fait quelque chose de ne pas être convoqué... Il y a de la déception et c’est humain. Mais comme on le surnomme, c’est le phœnix, il est assez fort mentalement et a l’expérience pour se réfugier dans le travail et attendre son heure », a fait savoir, sur Foot Mercato, Sylvain Idangar, qui affirme donc que Ben Arfa ne lâchera pas les bras, lui qui a maintenant cœur de montrer à tout le monde qu'il a les capacités pour relever ce grand défi parisien.

Share