PSG : Pascal Praud traite Ibrahimovic de « crétin »

PSG : Pascal Praud traite Ibrahimovic de « crétin »

Photo Icon Sport

La petite phrase de Zlatan Ibrahimovic mardi en conférence de presse sur l'histoire du Paris Saint-Germain agite le microcosme, et cela même si le buteur suédois a clairement dit qu'il avait du respect du PSG. Ce mercredi, sur le site du Point, Pascal Praud règle son compte à Ibrahimovic, estimant que ce dernier avait encore fois dérapé. Et le journaliste d'Itélé et de RTL d'y aller de bon coeur.

« Zlatan est un guerrier, un combattant, un champion, un buteur, un footballeur d'exception, mais c'est un crétin quand même. Il n'est pas le seul à crétiniser l'époque et, au fond, ses paroles n'auraient pas beaucoup d'importance si elles ne froissaient pas Daniel Hechter (qui a créé le PSG), si elles n'insultaient pas la mémoire de Francis Borelli (qui a enchanté le Parc des princes), si elle n'oubliait pas Michel Denisot et Canal+ (qui ont gagné la Coupe des coupes en 1996). Avant moi, il n'y avait rien et après moi, ce sera le déluge. Je reconnais la psychologie sommaire de ceux qui voient le monde à travers leur nombril. Peut-être est-ce la condition sine qua non pour devenir un des plus grands footballeurs de son temps. Appelons ça folie, mégalomanie, délire, paranoïa ou je-ne-sais-quoi. On aimerait qu'un sportif d'exception parlât avec esprit ou dérision. Ce n'est pas dans le cahier des charges. Un intellectuel assis va moins loin qu'un con qui marche. Si le Paris Saint-Germain est toujours prompt à sanctionner les écarts de langage (Serge Aurier) ou de comportement (Leonardo) des uns et des autres, il est en revanche d'une mansuétude abyssale pour son géant suédois. Ibra a tous les droits. « La France est un pays de merde » : paroles délicates entendues l'an passé à Bordeaux, et qui ne furent sanctionnées d'aucune façon par le PSG. Zlatan n'est pas parti s'entraîner avec l'équipe réserve. La raison du plus fort est toujours la meilleure. On ne fâche pas Zlatan (…) On préfère arguer le second degré, le goût de la provocation, toutes ces choses qui jettent un torchon sur la réalité : Ibra dit n'importe quoi. Il balance ces sottises la veille d'un match décisif, ce qui n'est pas malin. Il blesse les supporteurs d'hier, ce qui n'est pas habile », écrit Pascal Praud, agacé de la dernière sortie de Zlatan Ibrahimovic. Pas certain cependant que cela empêche de dormir le serial buteur du PSG.

Share