PSG : Paris a des principes, c’est nouveau s’étonne Dugarry

PSG : Paris a des principes, c’est nouveau s’étonne Dugarry

Photo Icon Sport

Les négociations battent leur plein entre le PSG et Presnel Kimpembe au sujet de la prolongation de l’un des grands espoirs du club de la capitale. La partie est loin d’être gagnée pour le club de la capitale puisque le défenseur se montre très gourmand, et a refusé deux premières propositions, estimant qu’il pouvait s’aligner sur le salaire d’Adrien Rabiot notamment. Cela discute et cela se discute, mais le PSG ne semble pas désireux de s’aligner sur les exigences de Kimpembe, ne serait-ce que pour montrer l’exemple par rapport au reste du vestiaire. Une position qui surprend Christophe Dugarry, qui se demande depuis quand le PSG se montre intransigeant avec ses joueurs, en référence bien évidemment avec les différentes affaires Aurier. 

« Ça fait partie des négociations, chacun est dans son rôle. Le PSG en fait une affaire de principe. Là j’ai plus de mal à comprendre puisque sinon Serge Aurier ne jouerait plus au PSG. Je connais un peu le marché du foot, offrir 250 000 euros à ce gamin, c’est astronomique. Si on veut montrer l’image d’un club avec des règles, il faut les avoir avec tout le monde. C’est leur faute aussi si lui pense qu’il peut toucher ce salaire. À eux de faire le calcul, et il faut que le club se prépare à le perdre. S’ils avaient pris un autre défenseur central cet été, le gamin ne serait pas numéro 3 et il en demanderait moins. Il y a eu un gros problème de stratégie », a expliqué l’ancien attaquant sur RMC, même s’il est impossible de refaire le monde, et surtout savoir comment Kimpembe aurait réagi si le PSG avait recruté un nouveau défenseur central cet été.

Share