PSG, OM, Arsenal... Le prix d'Aurier est fixé et justifié

PSG, OM, Arsenal... Le prix d'Aurier est fixé et justifié

Photo Icon Sport

Cette fois, on ne pourra pas reprocher à Olivier Sadran de surcoter son joueur, lui qui espère récupérer huit millions d’euros dans le transfert de Serge Aurier. Le président du TFC est bien placé pour savoir que son défenseur vient de réaliser une excellente saison en championnat, conclue par une nomination dans l’équipe type de Ligue 1. Il faut également rappeler que l’international ivoirien n’a que 21 ans et que ses prétendants devront racheter ses quatre dernières années de contrat. Et pour couronner le tout, Aurier vient de briller sur la scène mondiale au Brésil, malgré l’élimination de la Côte d’Ivoire dès la phase de groupes. De quoi convaincre ses prestigieux prétendants selon son agent.

« Pour Serge, cette exposition c’est l’occasion de montrer aux clubs intéressés qu’il a les capacités pour évoluer au niveau supérieur, a expliqué Stéphane Courbis. Il n’a pas encore disputé de Ligue des champions ni d’Europa League. C’est l’opportunité pour lui de frapper un grand coup et de se mettre en valeur. Ça peut aussi justifier, au regard des équipes intéressées par son profil, l’indemnité conséquente que demande Toulouse pour son transfert. » Une somme loin d’être un obstacle pour des clubs tels que le PSG, Arsenal, les Queens Park Rangers, le Bayern Munich ou encore Swansea, tous intéressés par Aurier, également dans le viseur de l'OM. 

Share