PSG : Le Qatar misera des millions d'euros sur Paris encore longtemps

PSG : Le Qatar misera des millions d'euros sur Paris encore longtemps

Photo Icon Sport

Les supporters du Paris Saint-Germain peuvent dormir sur leurs deux oreilles, ce n'est pas demain la veille que le Qatar stoppera ses investissements au sein du club de la capitale. Même si la situation économique s'est tendue sur le marché des matières premières, l'émirat a clairement l'intention de se servir du sport, et donc du PSG, pour continuer à se développer à l'international. Et même après le Mondial 2022, le Qatar sera toujours là annonce un chercheur de l'Institut de Relations Internationales et Stratégique, qui connaît très bien le dossier.

Interrogée par le site spécialisé Ecofoot, Carole Gomez expose ses arguments avec précision. « L’organisation du Mondial 2022 constituera indéniablement un temps fort de la politique mise en place par le Qatar. Toute la stratégie sportive du pays tourne autour de cet événement. Cependant, on peut raisonnablement estimer que QSI soutiendra le PSG à long terme. QSI voudra pérenniser les bienfaits des importants investissements réalisés au sein du PSG. Le Qatar a entrepris de profondes réformes dans son pays ce qui implique une stratégie de long terme menée par le pays dans le secteur sportif. Il y a une réelle volonté du Qatar de placer le sport au cœur des préoccupations nationales, notamment pour des raisons de santé publique (…) La chute des cours de certaines matières premières et notamment du pétrole a eu des conséquences importantes en termes de diplomatie sportive. Le cas de l’Azerbaïdjan est parlant. Lors des dernières années, ce pays avait développé une politique assez volontariste concernant la diplomatie sportive. Compte tenu de la baisse des cours du pétrole, le pays a finalement été contraint de réduire ses investissements dans le secteur. Cependant, le cas de Qatar est différent. Les investissements opérés dans le sport sont également réalisés dans l’optique de diversifier ses activités, et justement, de ne plus être aussi dépendant des cours des matières premières. Si la baisse du cours des matières premières aura inévitablement des effets sur la vie économique du pays, le Qatar ne devrait pas baisser ses investissements dans le secteur sportif, même s’il sera peut-être amené à réaliser quelques arbitrages », explique cette spécialiste, qui est donc plutôt optimiste concernant l’implication financière du Qatar au Paris Saint-Germain. Il est vrai que grâce au PSG, le Qatar s’est aussi approprié un peu la  marque « Paris », ce qui est un bel outil de communication.

Share